Ciconia 37 – 2013 – Crapaud vert

Le Crapaud vert (Bufo viridis) est une espèce eurasiatique maghrébine qui atteint sa limite d’aire de répartition occidentale dans l’Est de la France. L’espèce est considérée abondante sur une grande partie de son aire de répartition, mais rare et en déclin en bordure de celle-ci. En Alsace, elle est scindée en deux noyaux bien distincts situés aux abords des deux principales villes de la région : Strasbourg dans le Bas-Rhin et Mulhouse dans le Haut-Rhin. Des études génétiques réalisées en 2011 montre qu’il existe trois métapopulations dans notre région. Celle située dans le Haut-Rhin présente une diversité génétique faible reflétant un état de conservation défavorable. Le crapaud vert est une espèce peu philopatrique qui peut effectuer des déplacements importants pour trouver des sites de reproduction que l’on qualifie de « pionniers ». Ces derniers sont des mares pouvant être temporaires, peu végétalisés avec des berges douces permettant un réchauffement rapide de la lame d’eau. Les causes de régression du Crapaud vert sont multiples mais semblent initialement liées à la perte des dynamiques naturelles des principaux cours d’eau de la région. L’espèce trouve refuge dans des sites fortement anthropisés comme les carrières en exploitation ou encore les anciens carreaux miniers dans des paysages où l’agriculture intensive domine et la pression d’urbanisation est importante.

Afin d’inverser cette tendance, un plan régional d’action a été validé pour la période 2012-2016 et comprends 22 fiches actions qui concernent l’amélioration de la connaissance, la mise en place de mesures de conservation et de communication.

 Télécharger l’article complet (PDF)