« Nuisances sonores »

Dans certains cas le coassement des grenouilles peut se transformer en un véritable concert nocturne. Lorsque ces chants proviennent de l’étang ou de la mare du jardin voisin, ils peuvent nous empêcher de trouver le sommeil et nuire aux bonnes relations de voisinage.

Que peut-on entreprendre lorsque le coassement des grenouilles se transforme en vacarme ? Ce problème a plusieurs facettes dont nous résumons ici les principaux aspects.

Les amphibiens concernés

En Alsace, il s’agit généralement des espèces suivantes :

  • Grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus)
  • Grenouille verte (Pelophylax esculentus)
  • Crapaud calamite (Epidalea calamita)
  • Crapaud vert (Bufotes viridis)
  • Rainette verte (Hyla arborea)

Toutefois, d’autres espèces beaucoup plus discrètes peuvent également fréquenter petits étangs et mares de jardin comme les tritons ou encore les grenouilles rousses et agiles…

Prenez du temps pour les observer, déterminer les espèces présentes et les découvrir ! Vous verrez que ces animaux sont passionnants ! Un guide de détermination des espèces est disponible ici.

Des espèces protégées

Les statuts de protection et de conservation de ces espèces sont synthétisés dans le tableau disponible ici.

Toutes les espèces ne bénéficient pas du même statut de conservation certaines sont rares et en danger d’extinction comme le Crapaud vert (Bufotes viridis) alors que d’autres ne sont pas menacées d’extinction et sont plus fréquentes sur notre territoire.

En Alsace, toutes les espèces d’Amphibiens sont inscrites dans l’arrêté ministériel du 19 novembre 2007 qui fixe les modalités de protection (texte officiel : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000017876248 ). Certaines espèces et leurs habitats sont protégés plus strictement que d’autres.

De plus, les Amphibiens sont considérés comme des animaux sauvages. Ils ne peuvent donc pas être placés sur le même plan que d’autres sources de nuisances sonores comme une tondeuse par exemple. En conséquence, le propriétaire de la mare ou de l’étang n’est pas responsable de la présence de ces animaux. Toutefois, l’aménagement d’une mare ou d’un étang doit respecter une réglementation complexe et notamment le fait qu’une mare ne peut être aménagée à moins de 50m d’une habitation ! Le problème est donc complexe et plusieurs réglementations peuvent entrer en conflit.

Plusieurs mesures permettent de résoudre ou d’atténuer les conflits de voisinages portant sur les coassements de grenouilles :

  • Une dispute portant sur les cris de grenouilles n’est souvent ni la première ni la dernière manifestation d’un conflit de voisinage. Ainsi la suppression des nuisances n’engendre pas automatiquement une réconciliation. Discutez avec votre voisin pour trouver une solution raisonnable,
  • Changez votre perception des chants de grenouilles ! La perception d’un bruit comme nuisance dépend ou non d’une grande partie de nos préjugés. Cette mesure a un effet immédiat ! Et n’oubliez pas, les chants ne se font entendre qu’une petite partie de l’année (avril à juin),
  • Fermez la fenêtre donnant sur la mare, dormez dans une autre pièce…
  • Supprimez la végétation flottante de la mare et installez un petit jet d’eau qui agitera l’eau de la mare pendant la nuit. La mare ou l’étang sera moins attractif.

Enfin, si aucune de ces mesures ne résout le problème, nous vous invitons à contacter le service Médiation Faune Sauvage de la LPO Alsace. S’il s’avère que vous deviez intervenir de façon plus directe sur le milieu ou les Amphibiens, ils vous mettrons en contact avec les services de l’État adéquats (DREAL[i], AFB[ii] ou ONCFS[iii]). Ces derniers vous guideront vers les démarches administratives qui vous permettront d’intervenir sans vous exposer à une infraction à la réglementation en vigueur sur les espèces d’amphibiens protégés.

Dans tous les cas, ne capturez pas ces animaux pour les déplacer car en fonction du statut de protection des espèces cela est tout simplement interdit ! D’autre part, cette mesure n’est efficace que sur le court terme car d’autres individus viendront naturellement coloniser la mare ou l’étang. Enfin, le déplacement d’amphibiens favorise la dispersion de pathogènes pouvant causer des mortalités importantes au sein des populations présentes dans les habitats naturels.

Respectons et protégeons la nature !

Contact :

LPO Alsace – Service Médiation Faune Sauvage – 03 88 22 07 35 – alsace.mediation@lpo.fr


[i] Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement

[ii] Agence Française pour la Biodiversité

[iii] Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage