D’un point de vue de la systématique phylogénétique (dont le but est d’établir une classification du vivant selon les liens de parenté entre les organismes), les oiseaux sont plus proches des crocodiles que ceux-ci ne le sont des lézards ou des serpents. Le groupe des Reptiles est donc paraphylétique car il exclut une partie des descendants d’un ancêtre commun à savoir les oiseaux. En conséquence, le terme exact à utiliser serait « Reptiles non aviens » mais par souci de simplification le terme « Reptiles » est communément employé.

De manière générale, les Reptiles sont des vertébrés ectothermes poïkilothermes, leur température varie donc en fonction du milieu. Les reptiles produisent des œufs pourvus d’un amnios qui protège l’embryon. Les quatre ordres faisant partie de ce groupe sont les Crocodiles, les Sphénodons, les Chéloniens et les Squamates. L’ordre des Squamates comprend les lézards et les serpents.

À travers le monde, plus de 10000 espèces de Reptiles sont actuellement connues, 41 sont recensées sur le territoire métropolitain et seulement 11 espèces sont présentes en Alsace.

 

Protections et statut des espèces


Protection nationale

En France métropolitaine, les amphibiens et les reptiles sont protégés par l’arrêté du 19 novembre 2007 « fixant la liste des amphibiens et reptiles protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection ». Ainsi, les espèces inscrites à l’article 2 sont protégées de même que leurs habitats de reproduction et de repos, leur protection est donc intégrale. A contrario, les habitats de vie des animaux inscrits à l’article 3 ne sont pas protégés. En complément, la capture, le transport, le colportage et la vente de ces animaux sont interdits (lire le texte officiel pour plus de détails).

Lire le texte officiel

Par ailleurs, l’arrêté ministériel du 30 juillet 2010, interdit l’introduction dans le milieu naturel d’un certain nombre de vertébrés dont les tortues du genre Chrysemys, Pseudemys, Graptemys et Clemmys.

Lire le texte officiel

 

Directive européenne

La France s’est également engagée à préserver l’herpétofaune à travers une directive adoptée par la Communauté européenne en 1992. Il s’agit de la Directive Habitats-Faune-Flore qui vise à contribuer au maintien de la biodiversité en permettant la mise en place du réseau Natura 2000. Les espèces inscrites à l’annexe 4 nécessitent une protection particulièrement stricte. En Alsace, aucune espèce de Reptile n’est concernée par l’annexe 2.

Les informations sur le réseau Natura 2000 sont consultables sur le site internet de la DREAL Alsace.
En savoir plus sur la directive européenne

Convention de Berne

Cette convention a été adoptée par la France en 1979, elle est relative à la conservation de la vie sauvage et des milieux naturels. En la signant, la France s’est engagée à mettre en œuvre des politiques nationales de conservation de la flore et de la faune sauvages ainsi que des habitats naturels. Les espèces inscrites à l’annexe 2 sont protégées et doivent faire l’objet de dispositions législatives ou réglementaires appropriées.

Un comité permanent en charge de son application est en place.

Statuts de conservation

Les listes rouges des espèces menacées s’appuient sur une série de critères précis définis par l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) dont l’objectif est d’évaluer le risque d’extinction de chaque espèce ou sous-espèce de manière objective sur la base des meilleures connaissances disponibles. Des listes rouges sont donc réalisées et régulièrement actualisées à l’échelle mondiale nationale et régionale.

À noter qu’à travers le monde, 19% des espèces de reptiles sont menacées d’extinction (source UICN). En France métropolitaine, 7 des 37 espèces évaluées en 2008 sont menacées. En Alsace, la liste rouge régionale a été réalisée en 2012 et considère uniquement le Lézard vert occidental comme étant menacé d’extinction sur le territoire.

En savoir plus sur le projet Liste Rouge

Table récapitulative des statuts de protection et de conservation des Reptiles d’Alsace.

Nom vernaculaire Nom scientifique Auteur Liste rouge régionale (1) Directive Habitats-Faune-Flore (2) Convention de Berne (3) Protection nationale (4)
Cistude d’Europe Emys orbicularis (Linnaeus, 1758) Nanc Annexe IV Annexe II Article 2
Coronelle lisse Coronella austriaca Laurenti, 1768 LC Annexe IV Annexe II Article 2
Couleuvre à collier Natrix helvetica (Linnaeus, 1758) LC / Annexe III Article 2
Lézard des murailles Podarcis muralis (Laurenti, 1768) LC Annexe IV Annexe II Article 2
Lézard des souches Lacerta agilis Linnaeus, 1758 LC Annexe IV Annexe II Article 2
Lézard vert occidental Lacerta bilineata Daudin, 1802 EN Annexe IV Annexe II Article 2
Lézard vivipare Zootoca vivipara (Jacquin, 1787) LC / Annexe III Article 3
Orvet fragile Anguis fragilis Linnaeus, 1758 LC / Annexe III Article 3
Trachémyde écrite Trachemys scripta (Schoepff, 1792) Nai / / /
Vipère aspic Vipera aspis (Linnaeus, 1758) Nai / Annexe III Article 4
Vipère péliade Vipera berus (Linnaeus, 1758) Nai / Annexe III Article 4

(1) Liste rouge régionale : BUFO, 2014. La Liste rouge des Amphibiens menacés en Alsace. BUFO, ODONAT.
(2) Directive Habitats-Faune-Flore : Directive 92/43/CEE du Conseil du 21 mai 1992 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages.
(3) Convention de Berne : Décision 82/72/CEE du Conseil, du 3 décembre 1981, concernant la conclusion de la convention relative à la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe.
(4) Protection nationale : arrêté du 19 novembre 2007 « fixant la liste des Amphibiens et Reptiles protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection »

Télécharger la table récapitulative des statuts de protection et de conservation des Reptiles d’Alsace.