Mise en place du programme MARE en Alsace : modélisation de la probabilité de détection et de l’occurence de 6 espèces d’Amphibiens. Cas de Bufo bufo, Rana temporaria, Rana dalmatina, Hyla arborea, Rana KL. esculenta et Lissotriton vulgaris – G. CAUBLOT – 2007

Rapport de stage Master 2 – Gaëlle Caublot – 2007

Résumé

Le déclin global des populations d’amphibiens a mené à la création de différents programmes de suivi à travers le monde tel que le programme français MARE, dont cette étude fait état de sa mise en place dans la région Alsace. Malheureusement, comme dans toute étude sur des populations sauvages, la probabilité de détection des individus n’est jamais égale à 1, ce qui entraîne un biais dans l’évaluation de la distribution des espèces qui se traduit par une tendance à la sous-estimation des effectifs.[/paragraph]

Dans cette étude, les facteurs influençant la probabilité de détection ainsi que l’occurrence ont été étudiés pour 6 des 18 espèces d’amphibiens présentes en Alsace. Il en a découlé une estimation de l’effort d’échantillonnage nécessaire afin d’inférer la présence ou l’absence d’une espèce sur un site donné lors de la période de reproduction.[/paragraph]

Il en ressort que la température de l’air est un facteur déterminant dans la probabilité de détection de 3 espèces et que la distance à la mare la plus proche joue une rôle dans l’occupation des sites par Pelophylax kl. esculentus. Le nombre de passage minimum requis afin de confirmer avec certitude l’absence ou la présence d’une espèce sur un site varie entre 1 et 6, suivant les espèces.[/paragraph]

Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez télécharger le rapport complet au format pdf (5 MB).

 

Global decline of amphibian populations led to create several monitoring programs around the world as the french program MARE, established in Alsace during the study. Unfortunately, as in every study of wild populations, detection probability is less than one, which implies bias in species distribution evaluation and an underestimation of actual populations.

In this work, factors that influence detection probability and site occupation have been studied in 6 among the 18 amphibian species found in Alsace. The results of the study led to an estimation of sampling effort required to infer presence or absence of a species on a given location, during mating season.

It has been established that air temperature is a significant covariate of detection probability for 3 studied species and that distance to nearest pond is important in site occupation of Pelophylax kl. esculentus. Number of minimum sampling surveys required to infer a species absence shifts between 1 and 6, given the species.